Comment les Européens ont-ils découvert le Coran ?

Olivier Hanne, professeur aux Écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, membre du Conseil d’orientation de l’Institut Thomas More

        

19 janvier 2020 •


Olivier Hanne, professeur aux Écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan et membre du Conseil d’orientation de l’Institut Thomas More, est l’invité de France Culture pour présenter son livre L’Alcoran. Comment l’Europe a découvert le Coran (Belin, 2019).


L’Europe découvre l’islam lors de la conquête de l’Espagne au VIIIe siècle, mais c’est avec les croisades du XIIe siècle que s’améliore la connaissance de la culture arabe. Des moines et des clercs recherchent la science grecque dans le monde musulman, apprennent la langue arabe et procèdent aux premières traductions du Coran, que l’on appelle à l’époque l’Alcoran. Le commerce et la diplomatie en Méditerranée exigent de comprendre l’adversaire dans sa langue pour mieux échanger. Des Européens polyglottes se rendent en Orient. Malgré les préjugés, la connaissance du Coran se répand, enrichissant les réflexions des savants de la Renaissance et des Lumières. L’arabe entre dans la culture classique européenne, jusqu’à susciter une véritable fascination au XIXe siècle, à travers l’orientalisme.

Comment les Européens ont-ils appris l’existence du Coran et ont-ils pu se le procurer ? Comment traduisait-on ce texte dont la religion paraissait si étrangère ? Qui parlait l’arabe en Europe avant le XXe siècle ? L’ouvrage retrace quatorze siècles d’étude de la langue arabe et du Coran en Europe, montre comment la civilisation occidentale a construit son rapport à l’islam, et pourquoi la dimension culturelle l’emporte souvent sur la différence religieuse.