#Municipales2020 • Propositions pour la sécurité

Edouard Guillot, chercheur associé à l’Institut Thomas More

         

Février 2020 • Note 41 •


La sécurité est une préoccupation majeure des Français, qui attendent beaucoup de leur maire. Dans cette note, Edouard Guillot formule 11 propositions et présente 30 initiatives locales qui montrent qu’il est possible pour la commune d’agir tant au chapitre de la prévention qu’à celui de la répression.


La place particulière du maire auprès des Français  « Il est important de rappeler qu’en ces temps noirs, le maire est cette personne publique présente sur tout le territoire qui va écouter et réconforter nos concitoyens […]. Alors que quasiment tous les acteurs de l’État ont déserté les territoires, le maire reste là. Les médias ne s’y sont pas trompés : en interrogeant les hommes politiques, ces derniers répondent en tant que maires » : dans un article publié au lendemain des attentats de novembre 2015, Jean-Luc Bœuf, spécialiste des collectivités territoriales, soulignait avec justesse la place particulière que tient le maire dans la vie collective des Français, au quotidien comme dans les moments tragiques. Alors que la sécurité nationale doit en premier lieu être garantie par l’État, nombreux sont les Français qui ont trouvé dans leur maire l’interlocuteur naturel de leurs inquiétudes.

Les fortes attentes des Français à l’égard de leur maire en matière de sécurité  Il ne s’agit pas d’une passade, d’un réflexe conditionné par le caractère imprévu et exceptionnel d’une situation. Un récent sondage, réalisé à l’occasion des municipales, relève les attentes très élevées des Français vis-à-vis de leurs édiles en matière de sécurité. Les maires sont ainsi plébiscités par la majorité de leurs administrés, qui estiment à 61% que leurs élus ne disposent pas de suffisamment de pouvoirs en matière de lutte contre l’insécurité et de répression. Les maires sont attendus sur de nombreux fronts : sécurité routière, prévention de la délinquance, etc. Les Français sont aussi 55% à souhaiter un maintien a minima des budgets consacrés à la sécurité, malgré la contraction des budgets, et plus d’un tiers à en souhaiter l’augmentation.

Des solutions existent  L’objet de la présente note est donc de présenter différents moyens d’action dont disposent le maire et la commune pour répondre aux attentes de nos concitoyens. Nombre d’ouvrages et d’études ont déjà pu traiter du sujet à l’instar du remarquable travail de Jean-Christophe Quintal, ancien officier de gendarmerie et directeur de la sécurité en collectivité. Il y dévoile un certain nombre d’actions consacrées à la lutte contre la délinquance – certaines seront évoquées ci-après comme la vidéoprotection ou la transaction – permettant la constitution d’une politique de « prévention situationnelle ».

Les onze propositions que nous formulons ici sont justifiées par des témoignages d’élus locaux et près de trente exemples d’initiatives prises par des communes : les controverses idéologiques ne résistent pas à l’épreuve des faits.


Nos propositions

Proposition 1 • Impliquer les habitants dans les dispositifs de sécurité de la commune

Proposition 2 • Utiliser le tissu associatif pour élaborer des réseaux de socialisation des jeunes et de prévention de la délinquance

Proposition 3 • Utiliser les dispositifs alternatifs à la création d’une police municipale quand les moyens font défaut (gendarme-référent, agent de tranquillité publique, etc.)

Proposition 4 • Se tenir informé de la situation sécuritaire de la commune (délinquance et terrorisme) grâce aux dispositifs d’informations existants à la disposition du maire

Proposition 5 • Recourir aux arrêtés « couvre-feu » pour les mineurs pour mieux lutter contre la délinquance juvénile

Proposition 6 • Équiper les policiers municipaux d’armes à feu

Proposition 7 • Mettre en place une brigade canine

Proposition 8 • Recourir à la vidéoprotection

Proposition 9 • Convoquer devant le maire et le chef de la police municipale les auteurs de petits délits

Proposition 10 • Faire réaliser des travaux au service de la commune par les délinquants qui lui ont porté préjudice, par la voie de la transaction

Proposition 11 • Agir plus fermement sur certaines sources de troubles à l’ordre public grâce aux nouvelles dispositions de la loi « Engagement et Proximité » de décembre 2019


La carte des initiatives locales