#Municipales2020 • Propositions pour le développement économique local

Sébastien Laye, chercheur associé à l’Institut Thomas More

         

Février 2020 • Note 43 •


De la « France périphérique » à la crise des « gilets jaunes », les déséquilibres territoriaux et leurs effets socio-économiques ont pris une place majeure dans le débat public. Dans cette note, Sébastien Laye fait 10 propositions et présente 42 initiatives locales.


Des déséquilibres territoriaux historiques accentués par la mondialisation  Les déséquilibres territoriaux sont une partie constitutive de l’histoire de France. Ainsi Michelet écrit-il au Livre III de son Histoire de France : « Cette belle centralisation, par quoi la France est la France, elle attriste au premier coup d’œil. La vie est au centre, aux extrémités ; l’intermédiaire est faible et pâle. Entre la riche banlieue de Paris et la riche Flandre, vous traversez la vieille et triste Picardie ; c’est le sort des provinces centralisées qui ne sont pas le centre même. Il semble que cette attraction puissante les ait affaiblies, atténuées ». Mais cette réalité historique est aujourd’hui comme précipitée par la mondialisation dont les effets sur les équilibres territoriaux, en particulier la création et la distribution des richesses, se révèlent de plus en plus clairement : les métropoles riches en entreprises, en emplois et en opportunités s’éloignent des périphéries, urbaines et rurales, qui cumulent les handicaps économiques, sociaux et démographiques.

De la France périphérique à la crise des « Gilets jaunes »  La parution des livres de Christophe Guilluy, Fractures françaises en 2010 et La France Périphérique en 2014, a réintroduit dans le débat public, de manière parfois polémique mais assurément utile, la question des inégalités territoriales dans notre pays : métropoles captant l’essentiel de la croissance du pays, fermetures d’usines, d’entreprises et disparition des services publics dans les zones rurales, petites villes sans perspectives d’avenir, inégalités sociales corrélées aux inégalités territoriales, etc. Mais, après le débat d’idées, le réel a surgi dans l’espace politique fin 2018 avec la crise des « Gilets jaunes » (en savoir +). Quoiqu’on en pense, ce mouvement a révélé à tous les conséquences des déséquilibres socio-économiques, et surtout le besoin impérieux d’y répondre.

L’urgence d’un développement économique local  Dire que l’État n’a pas cherché à apporter des réponses à ces questions serait faux mais prétendre que les politiques publiques menées ces dernières décennies ont réussi le serait autant. L’échec des dispositifs successifs mis en place (on pense notamment aux zones franches urbaines créées en 1997 ou aux pôles de compétitivité créés en 2004) révèle des carences structurelles : saupoudrage, défaut de vision, complexité, etc. Et peut-être le plus important : ils venaient d’en-haut. Il est temps de renverser la perspective et de se demander comment favoriser un développement économique local, conçu et réalisé depuis les territoires. Une telle approche ne réglera pas tous les problèmes, les questions d’échelles ont leur importance, mais constitue une part de la réponse aux défis économiques d’aujourd’hui.

Les élections municipales sont l’occasion de promouvoir des idées et des solutions favorisant ce développement économique local  Car, en matière de fiscalité, d’urbanisme, d’économie numérique, d’économie sociale et solidaire (ESS), de tourisme, etc., des solutions existent. C’est le sens et l’objet de cette note que de les faire connaître. Après un état des lieux et un diagnostic synthétiques, elle formule dix propositions opérationnelles, fondées sur plus de quarante initiatives locales partout en France.


Nos propositions

Proposition 1 • Réaliser un diagnostic économique de la commune afin d’élaborer une stratégie de développement

Proposition 2 • Apporter aux entreprises un service d’aide et de conseil

Proposition 3 • Établir des partenariats avec des institutions susceptibles d’apporter un soutien financier, juridique ou technique aux porteurs de projets de la commune

Proposition 4 • Développer une zone d’activités économiques attractives pour les entreprises

Proposition 5 • Maîtriser et baisser les dépenses de fonctionnement de la commune pour réduire la fiscalité ou investir

Proposition 6 • Développer l’économie numérique en investissant dans la fibre et en favorisant l’installation d’espaces de coworking dans la commune

Proposition 7 • Encourager le microcrédit et le crowdfunding en soutien aux entrepreneurs et aux artisans de la commune

Proposition 8 • Développer l’économie sociale et solidaire (ESS) et soutenir ses acteurs dans la commune

Proposition 9 • Valoriser le savoir-faire local au service du développement économique

Proposition 10 • Dynamiser le tourisme culturel et naturel


La carte des initiatives locales