Quel aménagement du territoire ? Face aux enjeux du développement durable, de la décentralisation et de la mondialisation

Gérard-François Dumont, professeur de géographie à l’Université Paris IV-Sorbonne, directeur de la revue Population et avenir et membre du Conseil d’orientation de l’Institut Thomas More

         

1er avril 2020 •


L’évolution des territoires français se trouve particulièrement concernée au XXIe siècle par trois enjeux : le développement durable, c’est-à-dire l’objectif consistant à réussir un développement qui représente une avancée à la fois économique, environnementale et sociale ; la décentralisation, c’est-à-dire le souci que l’État assure pleinement ses tâches régaliennes en se concentrant sur elles et donc que les acteurs décisionnels soient ceux qui aient la meilleure connaissance des réalités de terrain et soient les mieux à même de les mettre en œuvre au service de leurs territoires ; et la mondialisation, c’est-à-dire le fait que les territoires et les activités, pour bien agir localement, doivent être aussi capables de penser mondial.

Dans cette analyse approfondie publié par Population & Avenir, Gérard-François Dumont, professeur de géographie à l’Université Paris IV-Sorbonne, directeur de la revue Population et avenir et membre du Conseil d’orientation de l’Institut Thomas More, décrypte la nature de ces enjeux pour les territoires afin de définir les axes essentiels d’une politique d’aménagement du territoire au service du bien commun.