Libertés publiques et technologies de surveillance • État des lieux et perspectives après la crise sanitaire

E-conférences de l’Institut Thomas More

jeudis 18 juin, 25 juin et 2 juillet 2020, 18h30-19h30

       

18 juin, 25 juin et 2 juillet 2020 • Événements •


La crise sanitaire mondiale que nous traversons a provoqué une accélération spectaculaire de l’utilisation par les États des outils technologiques de surveillance des populations : traçage numérique, bracelets électroniques, vidéo-surveillance, biométrie, reconnaissance faciale, drones, etc. Nés de la rencontre des doctrines sécuritaires qui ont émergé partout dans le monde depuis trente ans et du développement phénoménal des capacités numériques, ces outils ne sont pas l’apanage des pays totalitaires. L’hubris technologique touche également nos démocraties.

Il est urgent de s’interroger sur l’effet de ces technologies sur nos droits et nos libertés. La crise sanitaire nous a-t-elle fait franchir un cap dans leur réduction ? La quête de sécurité justifie-t-elle le déploiement d’un tel arsenal ? Est-il possible d’élever des garde-fous contre les risques d’abus et de dérives ? Quelles perspectives pour l’avenir ?

De ces questions et de quelques autres, nous vous invitons à venir débattre avec nous à l’occasion de trois e-conférences :

Traçage numérique

Avec Cyrille Dalmont, chercheur associé à l’Institut Thomas More, auteur de la note « Traçage numérique : pourquoi c’est non » (en savoir +)

Date : jeudi 18 juin 2020, 18h30-19h30

Vidéo-surveillance, biométrie, reconnaissance faciale

Avec François Jeanne-Beylot, fondateur de Troover et professeur associé à l’École de Guerre Économique

Date : jeudi 25 juin 2020, 18h30-19h30

Drones

Avec Panpi Etcheverry, auteur de Cyber et drones (Paris, Economica 2018)

Date : jeudi 2 juillet 2020, 18h30-19h30

 


Les e-conférences se tiendront sur Zoom. Les personnes inscrites recevront le lien pour chaque réunion.

Inscriptions et informations