Gaz de schiste en France | Obstrué et obturé

Jean-Thomas LESUEUR, délégué général de l’Institut Thomas More

22 octobre 2013


C’est le dernier acte fort du débat sur le gaz de schiste en France : le Conseil constitutionnel a confirmé en octobre dernier l’interdiction  de l’exploration et de l’exploitation par fracturation  hydraulique. Le risque écologique l’emporte donc toujours aujourd’hui sur l’enjeu énergétique. Pour parler de cette position française et la mettre en perspective avec celle de ses principaux voisins européens, la web télé Xerfi Canal a reçu le 22 octobre dernier Jean-Thomas LESUEUR, délégué général de l’Institut Thomas More, qui vient de publier une note d’analyse comparative des différentes politiques vis-à-vis du gaz du schiste dans 14 pays européens intitulée La révolution du gaz de schiste aura-t-elle lieu en Europe ?