Filtrer les publications

La Chine convoite la Nouvelle-Calédonie

3 décembre 2021 • Opinion • Alors que le référendum sur l’indépendance se tiendra le 12 décembre, l’ancien commandant de sous-marin d’attaque Hugues Eudeline, CV (h), chercheur associé à l’Institut Thomas More, souligne l’importance stratégique pour la France de ce territoire convoité. Le 12 décembre, l’avenir de la Nouvelle-Calédonie va se jouer lors d’un troisième etLire la suite

Qui est prêt à mourir pour Taïwan ?

29 novembre 2021 • Podcast • C’est une île qui cristallise les tensions entre Washington et Pékin. Taiwan, 23 millions d’habitants, l’île grande comme à peu près la Suisse est située à 180 km de la Chine continentale. La Chine de Xi Jingping accroît ces derniers temps la pression pour récupérer ce qu’elle considère êtreLire la suite

L’Indopacifique, laboratoire de la sino-mondialisation maritime ?

15 novembre 2021 • Vidéo • A l’occasion de la publication de sa note L’Inde, l’Australie, l’Indonésie, Taiwan et les autres : L’Indopacifique à l’épreuve des « nouvelles routes maritimes de la soie pour le 21ème siècle », l’Institut Thomas More a organisé une rencontre en ligne, animée par Laurent Amelot, chercheur associé à l’Institut ThomasLire la suite

L’Indopacifique à l’épreuve des « nouvelles routes maritimes de la soie pour le 21ème siècle »

Novembre 2021 • Note 53 • Nouvelle carte mentale de l’Asie maritime globale, l’Indopacifique représente le cadre géopolitique dans lequel s’inscrit la stratégie régionale des États-Unis et de ses partenaires locaux pour un monde libre et ouvert face à la montée en puissance de la Chine communiste En effet, l’Indopacifique prétend créer un continuum économiqueLire la suite

Plus fort que le G20, l’ONU ou la COP26 ? Et si l’Organisation de coopération de Shanghai était désormais le vrai lieu de pouvoir de la planète ?

31 octobre 2021 • Entretien • Avec la montée en puissance de l’Organisation de coopération de Shanghai, le centre de gravité de la géopolitique mondiale glisse progressivement du monde euro-atlantique vers l’Asie. Une manière pour Pékin de pousser ses pions afin de façonner le monde à son image. Analyse de Laurent Amelot, chercheur associé àLire la suite