Présidentielle 2017 : une élection sous surveillance

Jean-Thomas Lesueur, délégué général de l’Institut Thomas More

          

27 février 2017 •


Il apparaît de plus en plus clair que les marchés surveillent scrupuleusement les élections. La présidentielle en France n’échappe pas à ce fait. En effet, les mouvements des places financières semblent subir des modifications au fur et à mesure que le casting de cette course à l’Élysée se dessine peu à peu. Et pour cause, une détente a été observée sur le taux à 10 ans français suite à l’annonce du retrait de François Bayrou et de son soutien à Emmanuel Macron. Par ailleurs, une détente a également été perçue sur les taux d’intérêt depuis la publication des sondages sur cette union Bayrou-Macron. Les décryptages de Jean-Thomas Lesueur, délégué général de l’Institut Thomas More et Mathieu Jolivet, éditorialiste politique à BFM Business, dans l’émission L’heure H du lundi 27 février 2017 sur BFM Business.