La Syrie va-t-elle devenir le lieu d’affrontement entre Israël et l’Iran ?

Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur associé à l’Institut Thomas More

          

12 février 2018


Samedi 10 février, la tension était à son comble au Moyen-Orient, alors qu’un avion F16 de l’armée de l’air israélienne a été abattu lors d’un raid contre des cibles iraniennes en Syrie. Cette action a été déclenchée en réponse à la détection d’un drone dans l’espace israélien, dont l’appartenance a été attribuée à l’Iran. « Nous continuerons à frapper tous ceux qui tentent de nous attaquer », a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, satisfait d’avoir porté un « coup sévère aux forces iraniennes et syriennes ». Si ce n’est pas la première fois qu’Israël répond militairement après qu’un drone a pénétré sur son territoire, il s’agit ici de la plus sérieuse confrontation avec Téhéran et Damas depuis des années.

Pour en débattre, Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l’Institut Thomas More, était l’invité de l’émission 28 minutes sur Arte, avec Agnès LEVALLOIS, maître de conférences à Sciences Po et spécialiste du monde arabe, Thierry COVILLE, chercheur à l’IRIS et spécialiste de l’Iran.