De quelle société la PMA est-elle le nom ?

Rencontre de l’Institut Thomas More

Mercredi 12 juin 2019, 8h30-10h • Le Procope, Paris

            

12 juin 2019 • Événement •


Alors que le projet de révision de la loi relative à la bioéthique, qui porte l’extension de la PMA aux femmes seules ou aux unions de femmes, va bientôt être présenté en Conseil des ministres, il convient de s’interroger sur les tendances sociales à l’œuvre dans notre société. Pourquoi le couple et la famille ne sont-ils plus regardés comme coopération de l’homme et de la femme ? Pourquoi le besoin de l’enfant est-il si mal pris en compte ? Pourquoi la recherche des satisfactions individuelles met-elle à mal les liens qui nous unissent les uns aux autres et qui nous fondent comme personne ? Comment maintenir ce qui nous unit ?

Ce qui se joue actuellement entre les femmes, les pères et les enfants est trop grand pour qu’on ne pose pas la question qui fâche : de quelle société la PMA est-elle le nom ?

Pour en parler à l’occasion de la publication de notre nouvelle note « PMA, filiation, transmission : quels sont les besoins de l’enfants ? », nous aurons le plaisir de recevoir :

Christian Flavigny • Pédopsychiatre, psychanalyste à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), auteur de Le débat confisqué. PMA, GPA, #metoo, LGBT+, … (Salvator, 2019)

 

Elizabeth Montfort • Présidente du Pôle Famille et Société de l’Institut Thomas More, auteur (direction) de L’enfant oublié. Propositions pour la famille de demain (Le Cerf, 2016)

 

Les auteurs dédicaceront leurs livres à l’issue de la Rencontre.


Le Procope • 13, rue de l’Ancienne Comédie, 75 006 Paris

Participation : 35 euros • Tarif réduit : 20 euros (membres de l’ITM, étudiants, – de 30 ans, enseignants, chômeurs)

RSVP avant le lundi 11 juin 2019