#Municipales2020 • Propositions pour la revitalisation des centres-villes et des centres-bourgs

Edouard Guillot, chercheur associé à l’Institut Thomas More

         

Février 2020 • Note 39 •


La revitalisation des centres-villes et des centres-bourgs est l’un des enjeux majeurs des élections municipales. Dans cette note, Edouard Guillot formule 13 propositions et présente 30 initiatives locales qui montrent qu’il est possible de mettre un terme au cercle vicieux de la désertification.


La dévitalisation de la France rurale, des villages, des bourgs et des petites villes a donné lieu à de nombreux rapports, études, colloques depuis une quinzaine d’années  La disparition de toute vision en matière d’aménagement du territoire de la part de l’État, l’« idéologie de la métropolisation » que décrit le géographe Gérard-François Dumont, la recentralisation rampante qui inspire les dernières lois dites de décentralisation expliquent pour une part le phénomène.

La parution en 2012 du beau livre de l’historien Jean-Pierre Le Goff, La fin du village. Une histoire française (Gallimard, 2012), a permis de dresser le constat amer du sacrifice de cette France des champs, des villages et des sous-préfectures qui dessine pourtant depuis des siècles le paysage quotidien d’une majorité de Français. Les communes de moins de 20 000 habitants représentent 98,7% des communes françaises et accueillent 60,9% des habitants. Bien sûr, cette catégorie est extrêmement diverse : elle contient des hameaux de quelques dizaines d’habitants et des petites villes dynamiques, des communes incluses dans des aires métropolitaines et des villages ruraux éloignés des grands centres. Mais le fait est là : cette France se sent abandonnée, invisible, sacrifiée. Jean-Pierre Le Goff met en exergue des causes avant tout sociales à cette évolution : destruction des solidarités anciennes, empiétement des grands pôles urbains, progression du chômage, etc.

Les réponses apportées par l’État depuis plusieurs décennies, quelle que soit la majorité au pouvoir, sont systématiquement inefficaces, voire contre-productives  Elles aboutissent toujours fatalement à l’étatisation des politiques locales. Il faut donc renverser l’approche : les solutions doivent venir du terrain, être conçues et réalisées par les acteurs. Il faut faire confiance à la « démocratie en circuit court » (en savoir +). D’abord parce que le local est le dernier espace de confiance dans notre pays. Ensuite parce que cette ambition répond à la défiance grandissante des Français à l’égard des métropoles : 43% d’entre eux souhaiteraient vivre dans une ville de taille moyenne, 35% à la campagne et seulement 22% dans une grande ville.

Les municipales de mars 2020 doivent être l’occasion de mettre fin à ce cercle vicieux  Pour les communes, l’attractivité et la vitalité des centres-villes et centre-bourgs sont un enjeu stratégique. Commerces de proximité, dégradation de l’habitat, difficultés d’accès et de stationnement, baisse et paupérisation de la population du centre, fuite des équipements attractifs et des services du quotidien etc. : les difficultés sont nombreuses.

Mais des solutions existent. C’est le sens et l’objet de cette note. Après un état des lieux et un diagnostic synthétiques, qui permettent de montrer que les enjeux ne sont pas seulement économiques ni techniques, mais aussi sociaux et culturels, elle formule treize propositions opérationnelles, fondées sur trente cas concrets et des initiatives réussies. Elles réclament une bonne dose de volonté de la part du maire et la mobilisation de tout le tissu communal (habitants, associations, entreprises, etc.), mais elles sont à la portée de tous…


Nos propositions

Proposition 1  S’opposer à l’établissement de grandes surfaces en périphérie

Proposition 2  Protéger le linéaire commercial en utilisant activement le droit de préemption

Proposition 3 Instaurer une politique fiscale et financière favorable à l’installation de commerces de proximité

Proposition 4 Réduire les circuits de distribution et renforcer le lien entre producteurs locaux et commerces de proximité

Proposition 5 Mettre les outils numériques au service des commerces de proximité

Proposition 6 Utiliser les ressources de l’économie sociale et solidaire et du secteur associatif

Proposition 7 Adapter les plans de circulation aux besoins des habitants par la création de zones de rencontres

Proposition 8  Aider à l’installation de nouveaux habitants par des dispositifs financiers incitatifs

Proposition 9  Développer l’offre de logements partagés

Proposition 10  Revendre à prix préférentiel des logements délaissés sous conditions de rénovations par l’acheteur

Proposition 11  Prendre des mesures coercitives comme les arrêtés d’abandon manifeste

Proposition 12  Rénover le patrimoine immobilier historique grâce à la mobilisation des habitants

Proposition 13  Favoriser l’enracinement des habitants par la valorisation de l’histoire de la commune


La carte des initiatives locales