« L’application StopCovid pose des problèmes éminemment politiques, éthiques, philosophiques »

Cyrille Dalmont, chercheur associé à  l’Institut Thomas More

       

6 mai 2020 •


#StopCovid, l’application de traçage numérique du gouvernement, sera en discussion à l’Assemblée nationale demain, mercredi 27 mai. Cyrille Dalmont a répondu ce matin aux questions d’Yves Delanoy sur Radio Notre Dame.


Pour Cyrille Dalmont, chercheur associé à l’Institut Thomas More, la mise en oeuvre de l’application StopCovid constitue un test grandeur nature : basée sur le volontariat, elle sera sans doute utilisée par une faible partie de la population. Mais qu’est-ce qui nous garantit qu’à l’avenir le traçage numérique ne sera pas utilisé contre la grippe saisonnière ou la fraude fiscale ? Les problèmes posés par ce projet ne sont pas techniques, ils sont éminemment politiques, éthiques, philosophiques. Retrouvez l’intervention de Cyrille Dalmont sur Radio Notre Dame.