La révolution ChatGPT · Opportunité ou péril pour l’humanité?

Rencontre de l’Institut Thomas More, mercredi 31 mai 2023, 20h-22h

Le W:Halll (Bruxelles) et en visioconférence

31 mai • Événement •


ChatGPT est un agent conversationnel qui pourrait bouleverser notre quotidien à l’avenir. L’intelligence artificielle atteint désormais un niveau inégalé, qui concurrence, voire dépasse, l’intelligence humaine. S’agit-il d’une innovation porteuse d’émancipation ou d’un asservissement technologique ? Le 29 mars dernier, Elon Musk et des centaines d’experts mondiaux ont signé un appel à une pause de six mois dans la recherche sur les intelligences artificielles plus puissantes que la quatrième version de ChatGPT, en évoquant « des risques majeurs pour l’humanité ». Cette crainte est-elle fondée ? Quoi qu’il en soit cette révolution pose de nombreuses questions éthiques et juridiques (protection des données personnelles, fiabilité de l’information, utilisation par les usagers mineurs, responsabilité des concepteurs qui alimentent ces outils, etc.) Les responsables politiques européens ont-ils les moyens de réagir à ce raz-de-marée mondial qui semble inéluctable pour certains ? Et le doivent-ils ? Si oui, de quelles manières ?

Pour en discuter, nous avons le plaisir de vous inviter à échanger avec :

Mathieu Michel

Secrétaire d’État belge à la digitalisation

François-Xavier Bellamy

Député européen (France)

Laurent Alexandre

Chirurgien, entrepreneur et essayiste français


En partenariat avec


Inscription obligatoire

Inscription obligatoire sur HelloAsso (sur place et en visioconférence)

RSVP avant le mardi 30 mai 2023


Participation

Sur place

Tarif : 20 euros (à régler au moment de l’inscription)

Tarif réduit : 10 euros (membres de l’Institut Thomas More et – de 26 ans)

Un cocktail léger sera proposé à l’issue de la Rencontre

En visioconférence

Un lien sera adressé aux personnes inscrites


Lieu de la Rencontre

Le W:Halll (Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre), Avenue Charles Thielemans 93, B-1150 Bruxelles, salle Fabry (2e étage)

Possibilité de se garer dans le parking au sous-sol