L’Institut Thomas More est la fois un laboratoire de solutions innovantes, un centre d’expertise et un relais d’influence. Organisé en réseau, il réunit et fait travailler ensemble des personnalités politiques, des chefs d’entreprises, des experts et des représentants de la société civile.

La démarche de l’Institut se fonde sur les valeurs proclamées dans sa Charte : la liberté et la responsabilité, le respect de la dignité de la personne, la subsidiarité, l’économie de marché, les valeurs universelles qui sont l’héritage commun des pays européens.

Nous croyons à

Une Europe qui protège et défend les Européens

L’Europe que nous souhaitons joue un rôle majeur dans la sécurité et la prospérité des Européens par la promotion et la défense du bien commun des peuples qui la composent.

Une Europe fière de ses racines, sûre de ses cultures

L’Europe que nous souhaitons favorise le rayonnement de la civilisation et la transmission des cultures européennes, à la fois ouvertes et enracinées.

Une Europe qui favorise l’autonomie et les libertés

L’Europe que nous souhaitons encourage la liberté d’initiative et la responsabilité des personnes. Elle promeut la liberté d’entreprendre et une économie de marché au service des personnes.

Une Europe respectueuse du principe de subsidiarité

L’Europe que nous souhaitons se fonde sur le principe de subsidiarité et contribue à créer les conditions favorables à l’épanouissement des libertés et des initiatives des personnes et des territoires.

Pourquoi Thomas More ?

L’idée de prendre la figure de Thomas More pour référence s’est naturellement imposée aux fondateurs de l’Institut Thomas More. Humaniste, savant, personnage de dimension européenne, Thomas More (1478-1535) a été fait saint patron des responsables politiques et de la vie politique par le pape Jean-Paul II en l’an 2000. Par sa vie, et jusque dans sa mort, il a montré ce que la force du courage, la paix des convictions et la confiance dans l’action pouvaient réaliser. Sa vie est un exemple, une leçon, un encouragement.

Rapports d’activité

Rapport d’activité 2017, 36 pages

Rapport d’activité 2016, 36 pages

Rapport d’activité 2015, 36 pages

Rapport d’activité 2014, 30 pages

Rapport d’activité 2013, 27 pages